La mode du zéro déchet

La mode du zéro déchet

La thématique du zéro déchet est de plus en plus dans l'air du temps. De nombreux Français se sont tournés vers cette pratique qui exhorte à réduire sa production de déchets. Cette pratique consiste concrètement à acheter des biens sans emballage ou à trier les déchets. En d’autres termes, on dira que c’est une manière de marquer son engagement pour la cause écologique et protéger l'environnement tout en réduisant parfois les dépenses financières. Certaines actions ont été menées en Europe et principalement en France pour modifier le train de vie des habitants et leur faire adopter un comportement plus écologique. Dans les lignes suivantes, vous trouverez quelques actions de la mode du Zéro Déchet.

Comment réussir le pari du Zéro Déchet ?

Pour réussir ce pari un peu délicat mais à la portée de tous, il faut faire des concessions comme respecter la règle des ‘’quatre R’’ qui n’est tout autre que Refuser, Réduire, Remplacer et Recycler. Dans le mode zéro déchet, il faut refuser certaines choses comme les marchandises de publicités, les échantillons de produits et tout ce qui pourrait paraître superflu. Il faut aussi réduire sa consommation ou les achats de produits pour une vie plus sobre. Remplacer progressivement vos produits pour parvenir à une vie avec des produits solides qui pourront durer le plus longtemps. Enfin, recycler soigneusement les matériaux nons biodégradables. Certaines personnes ajouteraient un dernier ‘’R’’ qui inviterait à rendre à la terre ou composter la matière organique. Pour réduire considérablement la quantité de déchets et leur impact environnemental, des gestes s’imposent notamment :

  • Réparer ou faire réparer certains appareils plutôt que de racheter.
  • Ne pas utiliser les objets à usage unique tels que certains sacs, des gobelets etc.
  • Faire des dons ou troquer certains appareils pour permettre aux autres d’être heureux.
  • Choisir les emballages recyclables plutôt que les emballages plastiques. 
  • Être imaginatif pour ces déchets en leur trouvant de nouvelles utilisations.

Les maisons Zéro Déchet

Pour mettre en pratique le mode de vie basé sur le zéro déchet, les concepteurs ont mis en place les Maisons du Zéro Déchet : ces lieux renferment tout un art pour sensibiliser les visiteurs à une vie plus sobre tout en tenant compte du bien-être de dame nature. Dans certaines Maisons du Zéro Déchet comme celles de Paris, les visiteurs ont droit à des ateliers pratiques, des rencontres d’échanges, des formations, des panels et des expositions. Dans ces établissements écologiques, vous pouvez trouver aussi des boutiques du Zéro Déchet qui renferment des produits faciles à utiliser et surtout écologiques. C’est le cas par exemple des sacs réutilisables, des conserves et de nombreux autres produits. Il faut noter que la France fait partie des premiers pays à prendre à bras le corps, le combat du Zéro Déchet. En effet, la ville de Paris a ouvert le 1er juillet 2017, la toute première Maison Zéro Déchet située au 3 rue Charles-Nodier dans le 18e arrondissement. Ce projet immobilier initié par l'Ong Zero Waste France, est un espace de consécration et d'inspiration pour tous les acteurs de la cause écologique.

Initiatives Zéro Déchet

Vivre du mode de vie Zéro Déchet c’est également se donner la force de remporter certains défis comme l’initiative « Février sans supermarché ». Récemment lancée par l’association écologiste suisse, « En Vert Et Contre Tout », cette initiative vise à encourager et à orienter les consommateurs vers les petits commerçants. Sans vouloir boycotter les grandes surfaces, selon les initiateurs, ce défi permet aussi de recueillir les avis des consommateurs sur leurs habitudes alimentaires. En France, ce défi a suscité dans certaines villes un engouement particulier vers les petites épiceries, les magasins de vrac, les marchés et les petits producteurs locaux. Bien que certains produits soient exclusivement dans les grandes surfaces, cette initiative a été suivie par de nombreuses personnes approuvant la cause des écologistes suisses. Pour Leïla Rölli, fondatrice de l’association initiatrice de « Février sans supermarché », il faut « réapprendre à n’acheter que l’essentiel » durant le mois de février qui semble être « l’un des mois les plus compliqués pour les petits commerçants après les dépenses des fêtes et la période des soldes ».

Autres articles

Comment trier ses déchets

Lire

La collecte des encombrants à la demande

Lire

Le tri des déchets par les enseignes de restauration rapide

Lire

Le compostage

Lire

La méthanisation

Lire

L'économie circulaire

Lire

La livraison de repas devra se conformer au zéro déchet

Lire